hélice


hélice

hélice [ elis ] n. f.
• 1547; lat. helix, gr. helix, ikos
1Math. Courbe gauche dont la tangente fait un angle constant avec une direction fixe. Le rayon de courbure d'une hélice est constant. Pas d'une hélice. Loc. adj. EN HÉLICE : en forme de vis. ⇒ hélicoïdal, hélicoïde. Filet en hélice d'une vis, d'une vrille. Escalier en hélice (cf. En colimaçon, en spirale, à vis).
2Par anal. de forme Archit. Volute latérale d'un chapiteau corinthien.
Biochim. Conformation tridimensionnelle, en hélice, des protéines globulaires. La double hélice de l'A. D. N.
3(1803) Cour. Appareil de propulsion, de traction ou de sustentation dans un fluide, constitué de deux à six pales solidaires d'un arbre. L'hélice d'un navire. Hélices d'un avion. aussi propfan. Avion à hélice(s) (opposé à à réaction) . Hélice bipale, tripale. Hélice à pas variable, permettant de régler le couple. Réducteur d'hélice. « L'avion, happé par l'hélice, fonce » (Saint-Exupéry). Aéronef à hélices horizontales. autogire, hélicoptère. Par ext. Ventilateur à hélice. Hélice d'une éolienne.

hélice nom féminin (latin helix, -icis, du grec heliks, -ikos, spirale) Courbe dont les tangentes font un angle constant avec une direction donnée. Conformation hélicoïdale de certaines macromolécules dont les atomes ont une configuration très régulière. ● hélice (expressions) nom féminin (latin helix, -icis, du grec heliks, -ikos, spirale) Antenne en hélice, antenne directive à hyperfréquences constituée d'un fil conducteur enroulé en hélice et d'une surface réflectrice perpendiculaire à l'axe de cette hélice. Escalier en hélice, escalier à vis. Hélice foliaire, courbe géométrique que l'on obtient en joignant, sur une tige, les insertions foliaires successives. ● hélice nom féminin (de hélice) Appareil de propulsion, de traction ou de sustentation, constitué par des pales dont les surfaces sont disposées régulièrement autour d'un moyeu actionné par un moteur et appliqué aux navires, aux torpilles, aux aéronefs. ● hélice (expressions) nom féminin (de hélice) Hélices jumelles, hélices disposées par paire, une de chaque côté de l'étambot.

hélice
n. f.
d1./d GEOM Courbe engendrée par une droite s'enroulant régulièrement sur un cylindre. Pas, spires d'une hélice.
d2./d Organe de propulsion ou de traction constitué par deux, trois ou quatre pales en forme d'hélicoïde, fixées sur un élément moteur. Hélice de navire, d'avion. Hélice à pas variable.
|| Cour. élément constitué de pales reliées à un axe. Hélice d'un ventilateur.
|| Escalier en hélice, en spirale.

⇒HÉLICE, subst. fém.
A. — GÉOM. ,,Courbe s'enroulant autour d'un cylindre, en coupant les génératrices sous un angle constant`` (DEW. Technol. 1973). Hélice circulaire; axe, pas, spires d'une hélice. L'image géométrique qui convient est plutôt, on l'a vu, celle de l'hélice et même de l'hélice conique qui s'élargit à chaque spire (MARROU, Connaiss. hist., 1954, p. 88) :
1. ... les courbes et les surfaces qui lui servaient [au géomètre] à représenter la construction de ses formes s'interrompaient ou dégénéraient tout à coup : tandis que le cône, l'hélice, la spirale, vont à « l'infini » sans aucun trouble, la coquille tout à coup se lasse de les suivre. Mais pourquoi pas un tour de plus?
VALÉRY, Variété V, 1944, p. 15.
B. — [P. anal. de forme]
1. ARCHITECTURE
a) Courbe gauche que décrit un escalier qui s'enroule autour d'un axe médian. Escalier en hélice. À demi engagée dans l'antique mur éventré, une vis de saint-Gilles ruinée et comblée dont l'hélice fruste a l'air d'un monstrueux coquillage antédiluvien (HUGO, Rhin, 1842, p. 139).
b) Volute ornant un chapiteau de style corinthien. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. BOT. Hélice (foliaire). ,,Courbe géométrique que l'on obtient en joignant, sur une tige, les insertions foliaires successives`` (Lar. encyclop.). Le plus souvent l'insertion des feuilles sur la tige se fait suivant deux hélices (Bot., 1960, p. 757 [Encyclop. de la Pléiade]).
En hélice. Le tout pousse comme une plante folle éprise de soleil, et disposant ses feuilles en hélice autour d'un axe (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 115).
C. — [P. anal. de mouvement]
1. MAR. et AÉRON. Appareil de traction, de sustentation ou de propulsion constitué de plusieurs pales solidaires d'un arbre, qui sert à mouvoir un navire ou un aéronef. Hélice motrice; branches, moyeu, pales de l'hélice; battements, coups, tours d'hélice; régulateur d'hélice. L'eau toute blanche, agitée par le passage rapide du lourd bâtiment, battue par l'hélice, moussait (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Peur, 1882, p. 797). L'arbre de l'hélice, vissant dans l'onde inerte ses quatre ailes frémissantes, ébranlait toute cette grande nef d'une rumeur perpétuelle (MILLE, Barnavaux, 1908, p. 252) :
2. L'avion, happé par l'hélice, fonce. Les premiers bonds sur l'air élastique s'amortissent et le sol enfin paraît se tendre, luire sous les roues comme une courroie. Ayant jugé l'air, d'abord impalpable puis fluide, devenu maintenant solide, le pilote s'y appuie et monte.
SAINT-EXUP., Courr. Sud, 1928, p. 6.
2. P. ext. Appareil muni de pales perpendiculaires à un axe et qui produit le mouvement de l'air dans un ventilateur. Le petit ventilateur dont l'hélice pivotait sur un axe (GREEN, Moïra, 1950, p. 36).
REM. Hélicier, subst. masc. Ouvrier qui fabrique des hélices. Les faces du moyeu d'hélice peuvent être mal dressées (...) la retouche doit être faite par l'hélicier (GUILLEMIN, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 226).
Prononc. et Orth. : [elis]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Archit. a) 1547 (dans un chapiteau corinthien) (J. MARTIN, trad. de l'Architecture de Vitruve, 51 r° ds Cah. Lexicol. t. 19, 1971, p. 95); b) 1690 escalier en helice (FUR.); 2. 1684 anat. (A. FURETIÈRE, Essais d'un dictionnaire universel, Amsterdam, p. 134); 3. id. géom. (ID., ibid.); 4. 1803, 29 mars « appareil de propulsion » hélice à vapeur (citation de DALLERY ds CH. BALLOT, Intr. Machin., p. 410 d'apr. BRUNOT t. 9, p. 1215). Empr. au gr. , - « spirale » par l'intermédiaire du lat. helix. Fréq. abs. littér. : 137.

hélice [elis] n. f.
ÉTYM. 1547, en archit. « volute d'un chapiteau corinthien » (sens 2); lat. helix, -icis « spirale » (→ Hélix), grec helix, -ikos.
1 Géom. || Hélice circulaire (absolt hélice) : courbe gauche engendrée par enroulement sur un cylindre de révolution d'une droite oblique par rapport à son axe. || Décrire, tracer une hélice. Syn. cour. (erroné) : spirale.Par ext. Courbe coupant sous un angle constant les génératrices d'une surface de révolution. || Spires d'une hélice (→ Coquillage, cit. 5).
1 Avec un tube fermé à l'un de ses bouts et supposé souple, je puis, non seulement reproduire assez bien l'essentiel de la forme d'un coquillage, mais encore en figurer quantité d'autres, dont les uns seraient inscrits dans un cône, comme celui-ci que j'examine; tandis que les autres, obtenus en réduisant le pas de l'hélice conique, finiront par se lover et se disposer en ressort de montre.
Valéry, Variété V, p. 13.
2 Le plus souvent d'ailleurs, une courbe gauche est (…) une hélice circulaire (un tire-bouchon est un morceau d'une telle courbe) […] Outre l'hélice circulaire, les hélices les plus connues sont l'hélice conique (elle est tracée sur un cône de révolution, et sa projection sur un plan perpendiculaire à l'axe de ce cône est une spirale logarithmique) et l'hélice sphérique (elle est tracée sur une sphère et sa projection sur le plan diamétral de la sphère perpendiculaire à son axe est une épicycloïde).
Jean Taillé, Courbes et Surfaces, p. 112-113-119.
(1690). || En hélice : hélicoïdal, en forme de vis (on dit erronément : en spirale). Hélicoïdal, hélicoïde. Techn. || Filet en hélice d'une vis, d'une vrille.Escalier en hélice. Colimaçon (en), vis (à).Torsion en hélice. Hélicisme.
2 Objet, dispositif en hélice.Archit. Volute latérale ornant le chapiteau de style corinthien.
(1548). Anat. Hélix (→ Anfractueux, cit. 2).Zool. Hélix.
3 (1803). Par anal. (de mouvement). Cour. Appareil constitué de deux, trois… (généralement, entre deux et cinq) pales (ou ailes) solidaires d'un arbre, constituant l'organe de propulsion ou de traction de bateaux, d'avions (de tous les avions, avant la propulsion par réaction). || Hélice d'un navire qui broie (cit. 2) l'eau. || Hélice d'une torpille marine. || Hélice d'un hydroglisseur. || Hélices d'un avion (→ 1. Pale, cit.), en métal, à pas variable, mues par un moteur à piston, un turbopropulseur. || Aéronef à hélices horizontales. Autogire, gyravion; -gyre, hélicoptère. || Avions à hélice et avions à réaction. || La ligne est encore desservie par un petit avion à hélice. || Ballon dirigeable, zeppelin à hélice.L'Île à hélice, roman de Jules Verne.Hélice carénée. || Arbre d'hélice.
2.1 On parle bien des moteurs destinés à surmonter la résistance des courants, l'hélice par exemple; mais l'hélice, se mouvant dans un milieu mobile, ne donnera aucun résultat. Moi, monsieur, moi j'ai découvert le seul moyen de diriger les ballons (…)
J. Verne, Un drame dans les airs, p. 190.
3 On n'entend que le battement de l'hélice. La quille du navire glisse au milieu des eaux illuminées et silencieuses comme des étoffes molles et moirées d'argent où le sillage fait comme une déchirure d'or, sous le tremblement des reflets lunaires.
Louis Bertrand, le Livre de la Méditerranée, p. 330.
4 Les roues puissantes écrasent les cales. Battue par le vent de l'hélice, l'herbe jusqu'à vingt mètres en arrière semble couler (…) L'avion, happé par l'hélice, fonce.
Saint-Exupéry, Courrier Sud, p. 19-20.
Pièce (d'un ventilateur) munie de pales perpendiculaires à un axe, qui brassent l'air. || Ailette d'un ventilateur à hélice.Au plur. Les pales.
5 Dans le haut des murs ronronnaient des appareils qui renouvelaient l'air, et leurs hélices courbes brassaient l'air crémeux et surchauffé (…)
Camus, la Peste, p. 226.
DÉR. Héliçage, hélicier, hélicisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Helice — Hélice Pour les articles homonymes, voir hélice (géométrie). Hélice de navire Pour la mécanique, l hélice est un appareil de tract …   Wikipédia en Français

  • Hélice — puede referirse a: Hélice, un dispositivo mecánico. Hélice, una forma geométrica de tipo espiral. Hélice (oído), la parte exterior del oído externo. Nebulosa de la Hélice, una nebulosa planetaria en la constelación de Acuario. La hélice, un… …   Wikipedia Español

  • hélice — (Del lat. helix, ĭcis, y este del gr. ἕλιξ, ικος, espiral). 1. f. Conjunto de aletas helicoidales que giran alrededor de un eje y empujan el fluido ambiente produciendo en él una fuerza de reacción que se utiliza principalmente para la propulsión …   Diccionario de la lengua española

  • HELICE — Graece dicitur, quae nobis ursa maior, ἀπὸ τȏυ ἕλικος, i. e. a cir cumvolutione, quod diei noctisque spatio circum polum arcticum vertatur. Lucan. Civ. Bell. l. 2. v. 237. Parrhasis obliquo Helice cum verteret axes. Vide Cynosura. De utraque fic… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • helice — HELÍCE, helice, s.f. v. elice. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  HELÍCE s.f. v. elice. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • Helice — HELĬCE, es, Gr. Ἑλίκη, ης, (⇒ Tab. XIII.) des Olenus Tochter, eine Nymphe, welche mit ihrer Schwester, der Aega, den Jupiter auferziehen helfen, und daher auch von solchem hernach mit an den Himmel versetzet worden. Hygin. Astron. l. II. c. 13.… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • Helice [1] — HELĬCE, es, (⇒ Tab. XI.) des Selinus, eines Sohnes des Neptuns, Tochter, welche er dem Ion, zugleich mit der Anwartschaft auf sein Reich, zur Gemahlinn gab, welcher denn daher ihr zu Ehren die Stadt Helice nach ihrem Namen, wie seine Unterthanen… …   Gründliches mythologisches Lexikon

  • hélicé — hélicé, ée (é li sé, sée) adj. Terme de conchyliologie. Qui est contourné en spirale. ÉTYMOLOGIE    Hélice …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hélice — sustantivo femenino 1. Conjunto de aletas o aspas movidas por un motor, que giran alrededor de un eje, y que sirven para la propulsión de ciertos aparatos: La hélice del barco se rompió al engancharse con un cable. 2. Espiral. 3. Área: geometría… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Helice [2] — HELĬCE, es, (⇒ Tab. XVIII.) eine von des Danaus funfzig Töchtern. Hygin. Fab. 170. Sieh Danaides …   Gründliches mythologisches Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.